Le chat de Philip Marlowe

Revu The Long Goodbye d’Altman(1973) dans de bonnes conditions. La dernière fois que le film est passé à la télé, c’était avec un doublage tellement lourd que je n’ai pas tenu plus de dix minutes. Bien sûr, j’aime les anciennes adaptations de Chandler, mais le Marlowe d’Altman parachuté dans l’Amérique du début des 70’s a un charme incomparable qui tend à augmenter avec le temps. La mise en scène est somptueuse, contemplative, entrecoupée de brusques irruptions de violence (le truand psychotique imprévisible), baignée par une bande son jazzy en osmose avec les mouvements de caméra. Quant à Elliott Gould, il est parfait (quand il ne parle pas avec la voix d’un acteur comique franchouillard).  L’adaptation est plus concentrée et plus dure que le texte original. J’ai vérifié dans le roman : à la fin Marlowe ne tue pas Terry Lennox, le gigolo alcoolique et manipulateur. Il se contente, après lui avoir fait part de sa déception, de le regarder s’éloigner sans se retourner dans un climat désenchanté typiquement chandlerien. « Je ne le revis jamais. Je ne revis d’ailleurs personne de toute cette bande… sinon les flics. On n’a pas encore inventé le moyen de s’en débarrasser, de cette engeance-là. »

Cet article, publié dans cinéma, Posts, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le chat de Philip Marlowe

  1. Sophie K. dit :

    Coucou, Jane ! J’avais adoré ce film, moi aussi, en VO bien sûr (le doublage est effectivement exténuant), et je me souviens particulièrement de la séquence de la boîte pour le chat, et de cet appartement génial suspendu entre les toits. Je le reverrais bien, tiens.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s