Quelle crise ?

grosz4Georges Grosz, Les brigands, 1922

« Il y a de nombreuses similitudes entre la situation actuelle et celle de 1929, mais il y a surtout une différence énorme. En 1929, les riches ont perdu beaucoup d’argent. Mais pas cette fois-ci. Lors de la crise de 2007, les systèmes financiers ont réussi à s’immuniser contre leurs propres pertes. De 2007 à 2011, les États sont intervenus pour régler les pertes de leurs banques ! En acceptant de payer ces pertes, les États ont pris à leur charge 80% de dettes qui étaient en fait les paris perdus des financiers entre eux. Les contribuables ont donc supporté non seulement les pertes de l’économie, 20% des dettes seulement, mais aussi les paris perdus des financiers. En résumé, les riches n’ont rien perdu, contrairement à 1929. On sait même grâce à une étude de l’Insee que la concentration de richesses en France, depuis 2007, non seulement ne s’est pas ralentie mais s’est accélérée. Et c’est vrai pour tout l’Occident. En 2000, les 1% d’Américains les plus riches détenaient 32,8 % de la ­richesse nationale. En 2010, cela monte à 40%! C’est cela la grande spécificité de la crise actuelle. Non seulement elle ne touche pas les riches, mais elle leur profite… » Paul Jorion (source)

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Quelle crise ?

  1. Sophie K. dit :

    Sans les éclairages de Jorion, je deviendrais encore plus fumasse que je ne le suis. Fabuleux de voir que son blog, salvateur pour la pensée, draine à peu près 600.000 lecteurs.

  2. dusty dit :

    @ tous les Jorions du monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s