L’anxiété comme mode de domination

wolf1Michael Wolf, extrait de la série Tokyo compression

L’anxiété est entretenue avec un soin maniaque dans chaque recoin de la vie quotidienne : sur les lieux de travail où règne le management, dans les transports, dans les écoles et à l’université, etc. Partout, le mode de domination par l’anxiété se développe et se perfectionne. Dans ce contexte, la joie est l’affect subversif par excellence. C’est la raison pour laquelle la réflexion menée par Robert Misrahi* peut être salutaire.

* Je découvre ce philosophe, traducteur et commentateur de Spinoza, grâce à Emmanuel Rousselet (son blog est dans les liens).

Cet article, publié dans économie spectaculaire-marchande, philosophie, photographie, Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’anxiété comme mode de domination

  1. 50phik4 dit :

    Je me suis régalée en écoutant la première partie. (Bien envie de lire son dernier livre, je me sens en parfait accord avec ses analyses.)

  2. journaldejane dit :

    Oui, ça donne envie de creuser dans cette direction 😉

  3. Merci beaucoup très chere Jane! Robert Misrahi, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, est en effet un philossophe à découvrir d’urgence!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s