Soirées d’automne

Lorsque l’envie nous prendra de nous lover dans un canapé avec en fond sonore un disque qui colle à nos états d’âme, vers qui nous tourner maintenant que Cat Power pète la forme ? Il reste toujours le spleen élégant de Julie london – une valeur sûre. A signaler : la sortie de The Devil You Know, un disque de reprises fragiles et épurées de Rickie Lee Jones.

Cet article, publié dans disques, Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Soirées d’automne

  1. Vinosse dit :

    T’en connais des trucs, toi…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s