Hommage à Hank Williams



C’est par Jerry Lee Lewis que j’ai découvert et aimé cette chanson si souvent reprise. Sa version reste pour moi indépassable et j’ai la gorge nouée à chaque fois que je l’entends. J’en parle comme d’un truc un peu gênant, que je ne contrôle pas du tout. Cela m’a pris il y a longtemps, en plus. Bien avant que la Country soit déringardisée auprès des jeunes branchés qui ont appris à respecter Johnny Cash et Gram Parsons (ce qui est un grand bien).

Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s