Pauvre Janis

C’est pas mal, avant qu’elle se mette à crier (Il existe une démo bien mieux, mais je ne l’ai pas trouvée). Stanley Booth n’est pas tendre avec Joplin. Il la décrit – je crois que c’est au concert de New York – faisant une pitoyable apparition backstage, bourrée, au moment où les Stones sont en train de se changer dans leur loge. Plus tard, dans le public, répondant à Jagger qui demandait à la foule si quelqu’un voulait vivre avec lui, Janis aurait crié (d’une voix avinée) « T’as pas les balls ! » On sent que Booth ne lui a pas pardonné cette faute de goût. Ensuite, elle aurait dansé sur la scène, obligeant plus ou moins Jagger à l’inviter à partager le micro.

Cet article a été publié dans livres, Posts, Rock & Roll. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Pauvre Janis

  1. foui dit :

    Traduit de l’américain

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s