Time is passing

Dans ce bouquin de Richard Meltzer que je parcourais sur l’écran, à un moment j’ai cru comprendre (le texte était en anglais) qu’il abordait un sujet qui me préoccupe pas mal en ce moment : la compression astronomique du temps à partir d’un certain âge. Meltzer raconte qu’il se souvient du jour où il a vu la couverture d’un recueil de Bukowski dont le titre était The Days Run Away Like Wild Horses Over the Hill. Il avait 26 ans à l’époque et pour lui, le décompte des années ressemblait un truc purement arithmétique. Mais en commençant à approcher l’âge qu’avait Bukowski au moment de la publication de ces poèmes (49 ans), Meltzer réalise que la perception du temps est purement existentielle ; elle n’a rien à voir avec les opérations mathématiques. Passé la quarantaine, ce ne sont pas seulement les jours qui se mettent à filer à toute vitesse comme des bourrins déchainés, mais les ANNÉES. Meltzer se livre alors à un « calcul subjectif » (ne me demandez pas sur quelle base) pour en arriver à la conclusion suivante : les journées se compriment de plus en plus et finissent pas se réduire à quatre heures. N’allez pas trop souvent pisser, conseille-t-il, sinon il ne vous restera plus que trois heures et demie. Voilà, comme disent les jeunes.

Cet article, publié dans livres, Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Time is passing

  1. Sophie K. dit :

    Mouhahahaha !
    Excellent. Et véridique. Affreux.

  2. Karl-Groucho D dit :

    Eh oui.

    C’est purement subjectif. La seule expérience du temps que nous avons et notre propre durée. Quand on a trois ans, une année, c’est le tiers de la vie. & quand on tape dans les 64 ans et tant… Euh…

  3. Adelaïde dit :

    Je confirme. Je constate aussi que le temps s’est accéléré. A l’extérieur. Parce qu’à l’intérieur, j’ai encore vingt ans et la seule différence c’est que je suis beaucoup plus cool maintenant vis-à-vis de tout..

  4. Daniel Duret dit :

    Ton article m’a donné une idée pour un écrire enfin un d’intéressant chez moi. Je sais pas le temps que ça va me prendre d’écrire ces 10 ou 15 lignes, mais bon…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s