Disque de chevet

J’en avais déjà parlé ici et je n’ai rien de plus à dire sur Tim Hardin Live in concert. Dans l’expression « disque de chevet », il y a l’idée de convalescence et aussi de traitement destiné à détruire une maladie et redonner la santé. Peut-être le début d’une nouvelle rubrique : « Les disques de chevet », ceux qu’on écoute pour se soigner quand on en a vraiment besoin.

Cet article, publié dans Journal, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Disque de chevet

  1. Sophie K. dit :

    Satie, pour ma part, en ce moment… :0)
    Mais il ne me calme pas des masses, en même temps. Tsss.

  2. Sophie K. dit :

    Mouhahahaha ! Ouip, hum.
    (J’devrais p’têt me mettre au hard rock, dans l’fond.) 🙂

  3. Daniel Duret dit :

    Du comme ça surtout:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s