Sidération

Depuis déjà de nombreux  jours, je constate que je me trouve dans l’incapacité d’aligner le moindre mot sur ce qui se passe en ce moment dans le pays. J’ai bien fait quelques tentatives mais je n’ai pas réussi à dépasser le stade du constat primaire genre « ça me donne la nausée ». En fait, c’est normal. Selon Agnès Maillard, le bombardement médiatique permanent nous plonge dans un éternel présent qui a pour principal effet d’annihiler la pensée. L’analyse me semble convaincante. J’espère qu’elle pourra m’aider dans les jours qui viennent à maintenir mon cool. J’ai le sentiment qu’il va quand même falloir s’accrocher.

(Images)

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Sidération

  1. dp dit :

    et encore , ce ne sont que des mots(qui sont affichés)… j’imagine seulement l’énergie qu’il a fallu pour étendre et entendre ces 4X4 sur la façade d’un building ou en bas d’une glace miko en lisant tranquillement assis sur ses lunettes. Combien de litres… dans l’atmosphère

  2. cool calm collected dit :

    connection; le dernier signal fut enregistré en 66, mais en 78 on ne le savait toujours pas (combien dure une année lumière ?)
    sinon, c’est là: http://www.deezer.com/fr/music/the-rolling-stones/between-the-buttons-910728

  3. Sophie K. dit :

    Pareil Jane. En fait, j’ai un peu coupé le ouèbe ces derniers jours pour cette raison : chus trop sidérée.
    (Vive John Carpenter et « Invasion L.A. !) 🙂

  4. fabrice dit :

    Bonsoir !

    Autre sidération : Propaganda. Comment manipuler l’opininion en démocratie. Par Edward Bernays, neveu de Freud (quand même !). INCONTOURNABLE !
    http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=bonus&id_article=21

    Nous maintenons bien évidemment notre cool.

    « Soyons désinvoltes, n’ayons l’air de rien. »

    Bien à vous,

    Fabrice

  5. jean songe dit :

    perso, c’est mes pulsions de meurtre que je réprime ( je broie un max de noir en ce moment )… quand j’entends Rolex Séguéla traiter Audrey Pulvar ( dont je me contrefous, qu’on ne se méprenne pas ) de  » salope, bête & méchante  » ( Choron aurait été content ), ce pubard lifté & caramélisé ne me surprend pas, mais ces jeunes interlocuteurs ( j’ose même pas dire animateur & encore moins journaliste ) d’une radio « rock », qui acquiescent en souriant à ses énormités ( du genre  » je propose du bonheur, factice certes, gnagnagna…  » etc… ) et lui servent la soupe, me rendent malade & me donnent envie de prendre une batte de base-ball… alors pour ne pas céder à mes pulsions, je me réfugie dans la lecture de Simone Weil, Orwell, Roberto Saviano, afin d’essayer de mieux comprendre le monde dans lequel on est jeté…

    • journaldejane dit :

      Oui, c’est comme ça qu’on devrait aborder les gens dans le bordel ambiant. « Salut. Comment tu fais pour tenir, résister, réussir à maintenir un semblant de cool ? » Lectures, musique, mode de vie, petites combines pour s’aérer l’esprit, etc. (Perso, je relis André Breton, Boris Vian, William Burroughs)

  6. jean songe dit :

    Je pense qu’il faut élaborer des stratégies ( obliques, fatales… & à inventer ), & surtout collectives & les mettre en application avec les corrections que la réalité impose ( mais tout en visant un idéal, car celui-çi permet de voir les mesures qui nous en rapprochent ou nous en éloignent ( Simone Weil a des pages très claires sur ce sujet ). Le retrait, le repli sur soi, le borderline, ne sont plus acceptables, faut retrousser les manches & plonger les mains dans le cambouis…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s