C’est pas moi

Image : Bill Térébenthine

Cet article, publié dans humour, images, Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour C’est pas moi

  1. Sophie K. dit :

    Mouhahahahahahaha !
    (Je peux pas mieux dire.)
    🙂

  2. claude dit :

    Les gouvernants passent, les sales pratiques demeurent. Le plus déprimant dans ce genre d’affaires est la vitesse d’oubli de l’opinion publique. Quand je vois parader d’ex-ministres et des go-between sur les plateaux télé, je me dis qu’ils auraient tort de se gêner. (Dumas et ses commissions sur la vente de frégate, Stirvent, etc, etc.)

  3. Sophie K. dit :

    Dumas, c’est comme Pasqua. Les cuisinistes les appellent tout le temps.

  4. CurrrziO dit :

    pas besoin de remonter jusqu’à dumas, les années sarkozy sont bien celles de la racaille (de droite) au pouvoir.
    n’en déplaise aux « libre penseurs » que des pudeurs de jeune fille empêchent de revendiquer le qualificatif de réactionnaire poutant forgé pour eux.

  5. claude dit :

    Chez Causeur, je ne lis plus que les pages Culture et parfois un ou deux billets Médias. Eux aussi sont (devenus) trop convenus-convenables.

  6. Currrzio dit :

    En meme temps être subtil avec les bourrins, c’est un peu donner de la confiture aux cochons, non? C’est parce qu’elle a perdu son agressivité et son sens du combat (des idées) que la gauche a largement contribué à l’arrivee au pouvoir de la bande actuelle (qui il faut le concéder n’est ajd soutenue que par les fanatiques du Figarot et les « libres penseurs » de Causeur, l’avatar internet du Figarot magazine).

    • journaldejane dit :

      Mollo, Currrzio 🙂 Les seuls bourrins irrécupérables sont 1 : les hypocrites qui profitent largement du système corrompu 2 : les abrutis comme l’autre avec son blog complotiste antisémite.
      Pour le reste, on peut concéder qu’il n’y a pas que des anges face aux ripoux de droite (pléonasme ?). La situation est cependant assez simple en ce qui concerne la France. On a une bande au pouvoir qui prétend rempiler pour cinq ans après avoir affamé le bas peuple, dézingué les acquis sociaux et permis à ses potes du CAC 40 de se remplir les poches comme jamais. Subtilités ok, mais sens des priorités en first.

  7. claude dit :

    Etonnant cet acharnement envers Causeur… Surtout quand on sait que l’équipe initiale vient de la gauche et même de la gauche extrême pour certains d’entre eux. (Leroy est toujours communiste.) Est-ce parce qu’ils se sont réveillés contrairement à d’autres. Moi je dis tant mieux; ils redeviennent fréquentables. 😉 Une chose m’étonne au royaume de France: les intellectuels issus de l’ultra-gauche post-68 n’ont jamais été sommés d’expliquer leur soutien sans faille aux pires régimes criminels de la seconde moitié du XXe siècle: Chine de Mao, khmers rouges, dictature castriste, Guinée de Sekou Touré, etc. A la notable exception de Jean Lacouture qui a écrit s’être totalement fourvoyé en soutenant Pol Pot, les intellectuels de formation marxiste-léniniste ont fait de belles carrières dans les institutions, comme s’il était normal d’être de gauche dans un cursus. Alors qu’en face, les intellectuels « de droite » – je devrais dire plutôt « ceux qui ne sont pas à gauche » – car on n’est pas forcément de droite si on ne vote pas à gauche -, sont systématiquement accusés de pensées fascistes, nationalistes, etc. quand ils pointent les illusions bisounours et abordent les sujets qui fâchent, ces sujets que la vieille droite égoïste et la gauche vermoulue n’ont pas voulu aborder de peur de se salir les mains. Faudra un jour qu’on me donne les raisons de ce déséquilibre: on a le droit d’avoir été stalinien, maoïste, castristes, mais pas d’avoir cherché dans les traces d’un Dominique de Roux ou d’un Muray (les premiers noms qui me viennent) autre chose, autrement… Une chose est certaine: je peine à trouver des esprits libres, écrivains, philosophes, historiens, cinéastes qui essaient de dire le monde autrement sans me prendre en otage de grilles de lecture inadéquates.

  8. Currrzio dit :

    l’air en France est devenu si malsain qu’il finit par nous porter sur les nerfs, il est vrai.. D’où voyages au (très) loin a répétition depuis 2007. Espérons que cela s’arrange ds un futur proche (la aussi on a qqes doutes qd on voit ceux qui entourent Hollande : cf à ce sujet un billet édifiant de Mediapart sur le futur SG de l’Elysee).

  9. Sophie K. dit :

    Moi chus bairouriériste. Du coup j’me fais tabasser par tout le monde, mais m’en fous. :0D

  10. journaldejane dit :

    Tiens ! Pendant ce temps, le Sénat est en train de tomber 🙂 Le début de la fin…

  11. Sophie K. dit :

    C’est l’foutoir ! 🙂

Répondre à claude Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s