Un champ de force magnétique ?

Au basement, mon bureau est toujours dans l’état où je l’avais laissé début juillet, avec ses piles de papiers à trier et à ranger. A chaque fois que je m’arrête devant et que je fais mine de passer le seuil, une puissante force me repousse violemment comme si elle voulait me fermer le passage. Procrastination ? Rien à voir avec la psychologie normative à deux centimes. Il faut bien comprendre que je ne choisis pas de remettre le travail à plus tard : je ne peux simplement pas  entrer physiquement dans mon bureau à cause d’une force invisible qui en bloque l’entrée.

Cet article, publié dans Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Un champ de force magnétique ?

  1. Sophie K. dit :

    Hahaha ! Je la connais, j’ai la même. Elle doit naître de la haine qu’on a de l’intendance, cette chiennerie technique qui prend de plus en plus de place dans nos vies de fourmis, écrasant la moindre velléité de créativité…

    J’aime

  2. Sophie K. dit :

    Oui, mais bon. Va t’en voir un samouraï faire ses comptes, photocopier des factures de gaz ou renvoyer des papelards à la mairie. Y’a de quoi émousser un sabre à l’eau la plus pure, parfois. 🙂

    J’aime

  3. C’est une force trés puissante qui a le don d’ubiquité. La mienne finirait par me sortir de la maison ! Je m’en vais répandre du sang de ?????? tout autour en divaguant. Quant aux héros, c’est bien connu, ils serrent les dents devant un coucher de soleil, ils claquent des doigts, partent faire un jogging sur une musique d’enfer… et refont leur vie dans la foulée. Et le pire, c’est que ça marche.

    J’aime

  4. Sophie K. dit :

    Haha, Frédérique, tu viens de me rappeler une géniale « Rubrique à Brac » de Gotlib où on voit la différence entre un héros « eastwoodien » et le pékin moyen. (Un héros ne dit jamais « ouille » quand il a mal, ou alors tout bas.)
    🙂

    J’aime

  5. Ah, ne fréquenter que des héros :0) Ceux qui s’immergent la tête dans la baignoire jusqu’à la suffocation, ceux qui cuisinent TOUJOURS des pâtes bolognaises en buvant un verre de vin, ceux qui ne forniquent qu’au milieu de cent bougies parfumées, le corps huileux, la transpirataion farouche, l’orgasme tridimentionnel ET simultané. Mon dieu, où trouver un héros ?

    J’aime

  6. Sophie K. dit :

    :0))) Leur passage à la 3D, avec ou sans lunettes, est une chose extrêmement difficile, j’ai cru comprendre.

    J’aime

  7. On n’a pas dit non plus que Héros c’était un truc facile.

    J’aime

  8. Sophie K. dit :

    :0) Nan, on l’a pas dit.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s