Eggleston en noir et blanc

William Eggleston est tellement associé à la photographie couleur que le livre sorti l’année dernière, intitulé Before color – livre que j’ai feuilleté avec avidité à la librairie La Hune -, a été une surprise pour tous ceux qui suivent son « travail » (le mot ne convient pas du tout pour ce génie désinvolte et élégant). La leçon de l’histoire : ses photographies en noir et blanc étaient déjà aussi bonnes, dans leur genre, que celles qui l’ont rendu célèbre. Comme dit mon vieux dicton : quand on est bon, on est bon (et vice versa).

Cet article, publié dans photographie, Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Eggleston en noir et blanc

  1. claude dit :

    A propos de clichés « americana », j’aime assez le travail de Patricia de Gorostarzu qui a parcouru les Etats-Unis:
    http://www.degorostarzu.com/index.php?page=portfolio
    (Cliquer sur Vintage America, Amrican Vintage et Route 66.)

    J'aime

  2. journaldejane dit :

    Du beau boulôt (grosse influence de Robert Frank)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s