Rock français

J’ai aussi lu que vous écoutiez tous les jours L’apiculteur de Bashung…
Oui, la version live [sur Confessions publiques, NdA]. J’aime bien le guitariste qui joue dessus. Je ne sais plus comment il s’appelle mais ce qu’il envoie, c’est puissant. Ce sont des choses comme ça qui m’inspirent et qui font que du cinéma, des gens et des voix finissent par se retrouver dans ma musique.

Une interview de Christophe et un papier sur les Olivensteins dans Gonzaï

Cet article a été publié dans Posts, Rock & Roll. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s