Dans la famille Barrett, je demande Bolan

Il y a quelque chose de Barrett dans le Bolan des débuts, avant le glam et les teens en folie, période folk underground avec Tyranausaurus Rex, et jusqu’au premier album de T. Rex dans certains titres acoustiques. On pourrait lister des points communs, comme les mélodies fêlées et entêtantes, le goût pour le monde des contes (celui des elfes et des princesses), une filiation avec les décadents du 19ème, le psychédélisme façon De Quincey, une androgynie photogénique… En creusant, on pourrait probablement poursuivre – d’ailleurs, je crois que Gorin a établi une généalogie de cette famille musicale où Syd Barrett fait moins figure d’extra-terrestre isolé.

Cet article a été publié dans Posts, Rock & Roll. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dans la famille Barrett, je demande Bolan

  1. Orion dit :

    je n’avais jamais fait le rapprochement ; j’ai réécouté Barrett il y a peu, alors je vais faire tourner mes bons vieux vynils de Tyrannosaurus Rex et de T Rex (et j’aurais à nouveau 15 ans…)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s