Lecture rock

« Love comes in spurts est daté 1973. Ça sent le New York post-Velvet à plein nez. Hell était peut-être une eau en ébullition, mais Verlaine, c’est déjà le feu sous la glace et quelques gouttes d’acide sur le rasoir de sa guitare. » Extrait d’un bon papier – un petit article à l’ancienne, pas un « post »-, à propos des Neon Boys, sur le blog de François Gorin. On sent la flamme, là.

PS : La lecture rock a été une expérience fondatrice pour une partie des kids des 70’s. A l’époque d’Internet, il n’est pas facile d’expliquer l’importance que pouvait prendre un article d’Adrien, une rubrique de Paringaux, une chronique de Garnier. Le blog de Gorin, c’est un peu le dernier endroit où nous pouvons perpétuer ce plaisir tordu.

Cet article a été publié dans Posts, Rock & Roll. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Lecture rock

  1. René Claude dit :

    Dans le style « à l’ancienne », j’aime assez les billets de Guy-Michel Thor:
    http://gonzai.com/the-morlocks-plus-fort-que-le-reve-americain
    Amicalement

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s