Pouvoir et pensée magique

« Avant 6 ans, l’enfant ne fait guère la distinction entre mensonge, fabulation et activités ludiques. L’importance de sa vie imaginaire tient à ce qu’elle sert à l’enfant à satisfaire ses désirs, à supporter les frustrations et à rectifier à sa façon ce qui, dans la réalité, ne lui plait pas (…) » (source)

Se lever le matin en souhaitant que par magie les traces de nos actes soit effacées, oubliées les grosses bêtises, cela nous est tous arrivé lorsque nous étions enfants. Chez les adultes, on  observe parfois ce type de fonctionnement au sommet de la pyramide hiérarchique – comme cet enfoiré de Nixon déclarant au début du scandale du Watergate : La Maison Blanche n’est impliquée en aucune manière dans cet incident.

Mais qui pourrait  penser sincèrement qu’une telle stratégie peut avoir une chance de l’emporter sur la réalité ?

Illustration : Bill Térébenthine


Cet article a été publié dans Posts. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s